Le guide de votre bien-être à domicile

Actualités

Les abeilles, victimes des acariens

Un acarien parasite Varroa serait la cause de mortalité de plusieurs milliers d’abeilles dans le monde. Des dires révélées par des chercheurs américains et britanniques. Ce parasite transmettrait un virus extrêmement contagieux à des abeilles. Cet acarien se nourrit du sang des abeilles à l’âge adulte ou larvaire, perce leur peau et déforme leurs ailes. C’est inquiétant car la majorité des récoltes de fruits et légumes aux Etats-Unis nécessite essentiellement la pollinisation des abeilles. Ces récoltes sont estimées à 15 à 20 milliards de dollars, par an.

Cette étude a été menée par des chercheurs de l'Université de Sheffield, en Grande Bretagne, à Hawaii. Elle a parue dans la revue Science, du 08 juin dernier. La recherche révèle que ce pathogène viral a développé sa fréquence au niveau des abeilles en ruche de 10% à 100%. Cette mutation s’est renforcée par l’accroissement des particules du virus, infectant les abeilles entre elles. S’ajoute à cela, la réduction de la diversité virale, conduisant à l’apparition d’une seule souche très puissante de ce pathogène.

Les acariens transmettent directement ce pathogène dans le sang des abeilles, en se nourrissant d’elles. En touchant les abeilles, le virus difforme les ailes de celles-ci. Cependant, aucun signe morphologique d’une infection n’est détecté. Dans sa structure, on peut comparer ce virus avec celui qui est responsable du polio chez l’Homme. La racine du virus trouvée en Hawaii est similaire à celle trouvée dans plusieurs autres régions. Ceci annonce clairement que la situation à Hawaii reflète les phénomènes apparus partout dans le reste du monde.