Le guide de votre bien-être à domicile

Acarien

Acariens, attention allergies !

acarien

© Erbe, Pooley: USDA, ARS, EMU

La plupart des allergies n’ont pas pour origine les acariens eux-mêmes. La réaction allergique découle en réalité d’un contact du système immunitaire avec les déjections de ces acariens.
  1. Comment reconnaître une allergie aux acariens ?
  2. Acariens, les solutions pour lutter contre les allergies

Comment reconnaître une allergie aux acariens ?

Les déjections des acariens sont extrêmement volatiles, elles sont facilement en suspension dans l’air d’une pièce ou les acariens prolifèrent. Le seuil allergénique moyen est à peu près de 100 acariens par gramme. En dormant, le nez dans un oreiller ou dans un matelas infecté vous respirez toutes ces déjections. Au matin vous avez le nez qui coule, vous toussez, vous ressentez une gêne respiratoire plus ou moins importante… Et puis tout cela passe dans la journée ? Vous ne ressentez pas d’autres symptômes au bureau ? Vous êtes probablement allergique aux acariens. Allez donc consulter un allergologue, il identifiera précisément votre pathologie et vous recommandera un traitement à suivre et surtout des gestes simples à adopter. D’abord, luttez contre la cause : aérez votre domicile, passez l’aspirateur sur les matelas… bref, protégez votre environnement immédiat avec des anti-acariens.

Acariens, les solutions pour lutter contre les allergies

Si les symptômes de l’allergie se limitent à une simple rhinite, les traitements classiques contre le rhume conviennent en général. Toutefois, certaines réactions sont beaucoup plus handicapantes et empêchent de respirer correctement au point de réellement devenir angoissantes. Heureusement des médicaments existent et s’avèrent plutôt efficaces. S’ils ne s’attaquent pas à la cause, les antihistaminiques s’en prennent au processus allergique et agissent sur les symptômes. Les médecins font également des ordonnances de corticoïdes : en pulvérisations nasales, ils diminuent généralement les symptômes.