Le guide de votre bien-être à domicile

Acarien

L’hygiène pour se débarrasser des acariens

acarien

© Erbe, Pooley: USDA, ARS, EMU

Retenez avant tout ces quelques principes pour éviter le développement des acariens : faire le ménage régulièrement, aérer les pièces et la literie, passer l’aspirateur le plus souvent possible et favoriser un environnement sec et froid.
  1. Détectez la présence des acariens
  2. Assainissez votre environnement contre les acariens !
  3. Protégez vos vêtements et votre literie de la prolifération des acariens

Détectez la présence des acariens

Les acariens sont à l'origine de la moitié des manifestations allergiques. Ce sont en réalité les débris d'acariens morts et leurs déjections qui provoquent des allergies. Dans une chambre comportant 85% d'hygrométrie, les acariens consomment 5 fois plus de nourriture et produisent 5 fois plus de déjections allergisantes. Leur inhalation est responsable de symptômes respiratoires comme la rhinite ou l'asthme. Leur contact avec la peau provoque l'eczéma encore appelé dermatite atopique. Les symptômes causés par les acariens provoquent un pic d'intensité à l'automne et se prolonge jusqu'à l'hiver car pendant ces périodes, les appartements sont moins aérés et plus chauffés.
Les symptômes que déclenchent les acariens provoquent un pic d'intensité à la période de l'automne et se prolongent jusqu'à la saison hivernale car à ces périodes, les domiciles sont moins aérés et plus chauds.

Assainissez votre environnement contre les acariens !

Pour éviter la prolifération des acariens, la meilleure technique est de réduire au maximum le nombre de lieux où ils aiment bien se répandre. En concentrant leur présence potentielle à quelques rares endroits, il sera ensuite plus facile de s’en débarrasser régulièrement. Ainsi, il est préférable de se séparer des tapis et autres moquettes où les acariens aiment tant gambader. Un sol lisse tel que du carrelage ou un parquet vitrifié sera un très bon rempart aux acariens. Ceux-ci par contre reviendront si la poussière se dépose sur ce sol plus sain. C’est pourquoi il est toujours recommandé de faire le ménage des sols au grand minimum une fois par semaine. Ceci est d’autant plus valable pour les personnes allergiques. Les mêmes règles s’appliquent pour les surfaces verticales : ne mettez pas de tentures au mur, encore moins de moquette comme c’était à la mode il y a une quarantaine d’années. Evitez également les doubles rideaux : ce sont de véritables nids à acariens ! Au pire, aspergez-les de solutions antiacariennes. De façon générale, les murs doivent être lavables pour, une nouvelle fois, éviter la prolifération de l’animal. L’idéal est de laver ces surfaces 4 fois dans l’année. Solution récente : il existe des peintures antiacariennes. Cela facilitera la tâche de nombreux ménages. Evitez également les étagères et la multiplication des bibelots qui favorisent l’accumulation de poussière dans votre habitation. Interdisez à vos animaux d’entrer dans la maison et surtout dans les chambres : la chaleur de leur corps est un vrai hammam pour les acariens qu’ils transportent sans le savoir. Certaines personnes pensant être allergiques aux poils de chiens ou de chats, sont en fait allergiques à leurs petits passagers !

Protégez vos vêtements et votre literie de la prolifération des acariens

Il va de soi, qu’il ne faut pas laisser les piles de vêtements à l’air libre au risque de transformer vos pulls et vos manteaux en parcs de loisirs pour les acariens. Tous les vêtements doivent rester bien à l’abri dans une penderie ou au mieux dans un dressing. Situés dans une chambre, ils augmenteront le risque d’allergies nocturnes. Lors du passage de la garde-robe d’été à celle d’hiver, ou inversement, il est préconisé de vaporiser un produit antiacarien avant de ranger les vêtements pour plusieurs mois. Imaginez le développement de ces petites bêtes dans un espace chaud, humide et confiné… Pour préserver votre literie, première cible des acariens à votre domicile, équipez-vous de housses antiacariennes pour mettre sur votre matelas ou autour de vos oreillers. Passez l’aspirateur régulièrement sur votre matelas et secouez-bien vos couettes à l’extérieur. Rappelez-vous : si la température idéale pour dormir se situe entre 16 et 18°C, c’est aussi une température qui vous permettra de lutter contre les acariens. Les acariens sont aussi les ennemis de vos enfants. Vos chers bambins vont partout, les acariens aussi ! Malheureusement c’est souvent pendant l’enfance que les allergies se déclenchent. Elles peuvent devenir un véritable calvaire si les petits sont régulièrement exposés aux acariens. Veillez-donc à privilégier les peluches lavables et surtout évitez que votre enfant se perde au milieu d’une cinquantaine de Nounours, ils sont autant de refuges ausi confortables et chaleureux pour les acariens que pour le jeune enfant. Dans le cas du Doudou favori qui ne quitte jamais bébé, jour et nuit, il est indispensable de le laver au grand minimum une fois par semaine. Evitez si possible les lits superposés, le petit dormeur du dessous profitera sinon d’une douche d’acariens venus du matelas du haut