Le guide de votre bien-être à domicile

Acarien

Les acariens, présentation

acarien

© Erbe, Pooley: USDA, ARS, EMU

Il n’y a pas un seul et unique type d’acariens : ces petites bêtes se déclinent en au moins 50 000 espèces. De toutes tailles, ils prolifèrent rapidement dans un environnement qu’ils apprécient. Apprenez à mieux les connaître pour savoir comment les combattre !
  1. Qu’est-ce que les acariens ?
  2. Comment se développent les acariens?

Qu’est-ce que les acariens ?

La morphologie des acariens est unique, ce sont des arthropodes de la famille des arachnides. Il ne faut donc pas les confondre avec des insectes : ils n’ont pas 8 pattes mais seulement 6 ! Leur taille est minuscule à notre échelle, mais elle peut varier de seulement quelques dizaines de micromètres jusqu’à 2 centimètres. Leur grande variété se retrouve également dans leurs modes de vie. On les retrouve bien sûr dans la literie mais certains vivent dans le sol, d’autres dans l’eau, d’autres encore sont des espèces parasites qui vivent sur les plantes ou les animaux mais aussi sur l’être humain. Les acariens les plus connus sont d’abord ceux qu’on rencontre dans les poussières et qui provoquent des allergies chez certains sujets. L’on connait bien aussi le sarcopte à l’origine de la gale, une maladie de la peau contagieuse. On l’ignore bien souvent, néanmoins que les fameuses tiques qui se gorgent de notre sang ou de celui de nos fidèles compagnons à quatre pattes sont également des acariens. Les acariens existent depuis plus de 140 millions d’années. Ils étaient déjà des parasites des premiers oiseaux du crétacé. Ces arachnides présentent une morphologie unique dans l’histoire de l’évolution sur Terre. Les principales différences entre une espèce d’acarien et une autre tiennent généralement à leur appareil buccal : celui-ci s’est adapté à leurs « cibles » alimentaires au fil des siècles.

Comment se développent les acariens?

Les acariens sont des ovipares, c'est-à-dire qu’ils pondent des œufs. Ces œufs se développent ensuite en larves, puis en nymphes avant d’atteindre la forme adulte de l’animal. Les acariens peuvent selon leur espèce être prédateurs, phytophages, lymphophages ou hématophages comme la tique. Détritivores, voire carnivores, les acariens vivent donc dans tous types de milieux et y pondent leurs œufs très facilement. Ils préfèrent les environnements chauds et humides. Les acariens apprécient donc les températures entre 26°C et 32°C. Ils peuvent néanmoins très bien survivre entre 26 et 17 degrés (il sera donc important de dormir dans des chambres non surchauffées pour éviter le développement des acariens). C’est dans un milieu où l’hygrométrie approche les 75 % que les acariens vont les plus aisément proliférer. Pour lutter contre ces menaces invisibles et les pathologies qu’ils peuvent entraîner (l’asthme ou la gale entre autres) un environnement sec et froid est donc recommandé. Aérez bien les pièces de votre logement et ne chauffez pas trop.